Affichage de 1–12 sur 14 résultats

Toxic saison 3 volume 2

 22,00

Volume 2 de la troisième saison.

« Les humains, déclara Naakrit, incapables de mettre deux pierres l’une en face de l’autre. »

« (…) Nous avons déjà employé cette tactique aussi, il y a longtemps.
— Vraiment ?
— Ouais, on balançait des cadavres par-dessus des remparts de villes assiégées pour infecter les défenseurs. Vous faites ça de manière plus sophistiquée, mais dans le fond, nous partageons la même sauvagerie. »

« Vous autres, enfoirés de puritains, vous êtes bien tous les mêmes. Qu’une nana se foute à poil devant vous et vous perdez tous vos moyens. »

« Tout est entre les tentacules des humains de toute manière, émit Quarryshk.
— Ils possèdent des mains, observa Occyr. »

Toxic saison 3 volume 1

 22,00

Volume 1 de la troisième saison.

« Votre bouche débite autant de mensonges qu’une femelle des œufs le jour de la ponte. »

« L’espoir, (…) c’est comme de l’antimatière. Un gramme suffit pour aller très loin. »

« À partir de maintenant, pas un bruit, pas un souffle, lui intima-t-il en agitant ses griffes. Vous faites exactement ce que je vous dis, sinon j’arrache vos organes et je les suspends à ces branches.
L’officier du corps des Marines, qui n’en était pas à sa première menace, esquissa un sourire :
— Je tannerai votre peau avant que vous compreniez ce qui vous arrive. Vous finirez en sac à main. »

« — Je veux bien passer un contrat avec toi, mais si jamais tu te défiles, je te tranche la tête.
(…)
— Les reptiliens ont un sens aiguisé du contrat, pépia alors le volatile dans ce qui ressemblait à une tentative d’humour. »

Harmonie

 18,00

« Roman d’initiation, quasi cinématographique, sonore et visuel à la fois, Harmonie invite à prendre le temps de réécouter sa petite musique intérieure, à contempler le monde comme un allié qu’on laisse venir à soi, à chercher en soi l’harmonie momentanément égarée mais jamais disparue. »

Préface de Baptiste Trotignon

Du fond de mon urne

 16,00

« C’est con, quand on est mort on peut pas chercher sur Wikipédia. »

Toxic saison 2 volume 2

 22,00

Volume 2 de la deuxième saison.

« Le Säzkari avait longuement hésité à renvoyer la jeune humaine auprès des siens. Il s’était fait à sa présence et, reconnaissait-il, elle ne manquait pas de sang-froid pour une représentante d’une espèce thermorégulée. »

« C’est le Seigneur qui nous guide. Même loin de la Terre, Il est là pour nous montrer le chemin. Une femme comme espoir de notre espèce, je dois avouer qu’Il ne manque pas d’humour. »

« Il y a quelque temps, vous m’auriez jetée dans une fosse remplie de morts-vivants prêts à me dévorer, comme vous l’avez fait à Elaine.
Et à beaucoup d’autres, sans doute, s’abstint-elle d’ajouter.
— Je ne le nie pas. Mais nous évoluons tous, pas vrai ? »

Lorsqu’un reptilien fait de l’esprit, c’est que la situation se présente très mal.

Toxic saison 2 volume 1

 22,00

Volume 1 de la deuxième saison.

« J’ose espérer que vous vous sentez mieux après ce carnage.
— Ne vous fiez pas aux apparences. Mon envie de vous peler l’écorce n’est pas prête de disparaître. »

« Les princes marchands qu’il représente m’accueilleront sans aucun doute. Ma réputation me précède et mon savoir-faire leur sera précieux.
— Dans ce cas, je vais mettre fin à une carrière prometteuse. N’y voyez rien de personnel. »

« Mieux vaut éviter de traîner près du bord s’il se met à pleuvoir des cadavres. »

Ce caillou dans ma chaussure

 9,50

« Ne t’inquiète pas, c’est normal : en France, il y a eu plusieurs guerres au XXe siècle et les arrière-grands-pères sont souvent morts jeunes, on est habitué.
— Ah ! Chez nous, c’est pareil, mais avec les enfants. »

« Les semaines passent assez lentement, quand on a un caillou dans la chaussure. Il ne se laisse pas oublier, il empêche le temps de filer comme il le fait habituellement. »

« Je pense à tous ces politicards tocards qui refusent d’accueillir ces enfants, ces femmes, ces hommes en souffrance. Ces racistes primaires qui ont peur qu’on vienne leur prendre leurs poules, leur voiture, leur boulot, et créent toutes ces séparations, déchirures. Nous le paierons un jour, c’est sûr. »

« Accepter ce système, c’est accepter ça, non ? En tout cas, c’est sans doute ce qu’ils pensent, tous ceux qui sont derrière les frontières, à essayer d’entrer en Europe. Que si nous ne venons pas couper nous-mêmes les barbelés pour qu’ils entrent, c’est que nous cautionnons cette horreur. »

« Mais quand il y a urgence et qu’on n’a aucune solution ?
On ferme les yeux, on se bouche les oreilles et on chante très fort
La Marseillaise, c’est ça ? »

Rose-thé & gris souris

 9,50

Le silence entre eux met un certain temps à dissiper l’écho du long monologue. Douceur un peu moite d’une nuit tropicale.
Puis le jeune homme chuchote :
– Vous aussi vous avez perdu quelqu’un de très… pesant, n’est-ce pas ? Je voudrais qu’un jour vous me racontiez.
Il y a moins d’un mois, Gertrude aurait craché : « N’importe quoi ! ».
Ce soir, son silence signifie plutôt : « Je ne suis pas prête ».
Absurdement, elle pense : je dois d’abord aller à la SPA.

Scrops !

 16,00

“Ainsi, après avoir créé puis apprivoisé Physis, les humains prospérèrent tranquillement durant trois décennies, à la fois gardiens et serviteurs de leur fille. Parfois, on découvrait un nouvel insecte, une nouvelle variété de poireau, mais rien qui s’apparentât de près ou de loin à l’incroyable.

Jusqu’au jour de la découverte des scrops.”

Toxic saison 1 vol.2

 22,00

Volume 2 de la première saison de la série Toxic de Stéphane Desienne. Entre aliens et zombies, quel espoir de survie pour l’humanité ?

“N’espérez aucune aide des cieux, il semble que Dieu ait pris un congé longue durée.”

Toxic saison 1 vol.1

 22,00

Volume 1 de la première saison de la série Toxic de Stéphane Desienne. Entre aliens et zombies, quel espoir de survie pour l’humanité ?

Pour devenir un bon produit, l’humain doit être préparé. C’est tout un art.

Mission kitchenette

 18,00

Quiconque a vécu en célibataire se souvient avec horreur des plaques électriques bon marché et des casseroles en aluminium dans lesquelles on tentait de rendre mangeable une sorte de colle alimentaire composée de pâtes trop cuites. Pour éviter ce cauchemar à d’autres victimes de la malbouffe, le chef Frank Arif et l’auteur Olivier Gechter présentent ensemble des recettes par niveau de difficulté, des astuces de survie et des bons conseils pour devenir un pro des fourneaux.